<< articles précédents 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 articles suivants >>

Le Team LAUMATEC peut être fier de ses 2 pilotes (15/06/2010)
Cédric Magnet - Erwan JULLIEN
Après son accident il y a 1 mois à Valence, Cédric Magnet, malgré encore de grosses séquelles, s'est aligné au mondial X30 à Lavelanet, pour se mesurer au meilleurs mondiaux de la catégorie.
Faisant un très bon chrono, on l'a vu présent dans les 5 premiers des qualifications, pour le voir finir à une très belle 6éme place en finale. Bravo Cédric car nous savons que tu n'étais pas en possession de tout tes moyens physiques.
Quant à Erwan, effectuant un bon chrono, il s'accroche dans une manche de qualif, qui ne lui permet pas de se battre aux avants postes. Néanmoins en se qualifiant pour les phases finales, il a montré son potentiel et sera un concurrent sérieux dans les prochaines grandes courses.
LE TEAM LAUMATEC GAGNE EN X30 A VALENCE (13/05/2010)
En X30 le nouveau venu dans le Team : Erwan JULLIEN ne laisse aucune chance à ses poursuivants en gagnant la finale et en réalisant le meilleur temps en course. 3ème temps au chrono, 6ème en qualif, 5ème en pré-finale, il porte son effort sur cette finale qu’il gagne devant un Argentano en forme.
Son mécano Stéphane GUIZONNIER qui n'est qu'autre l'ancien mécanicien de Julien SOULIE qui avait tout gagné en X30 quant il était dans le Team LAUMATEC.
Souhaitons à Erwan, le même parcours que Julien.

Pas de chance pour Cédric MAGNET, le vainqueur du Championnat 2009, qui n’en finit pas avec la guigne. Pourtant cette manche à Valence n’avait pas trop mal commencé, 4éme au chrono, 4éme à la qualif, il se fait enfermer en pré-finale, passent le premier virage en 12éme position pour finir 7éme de cette pré-finale. En finale, c’est l’accident au virage des tribunes, le concurrent derrière le percute, plusieurs karts sont pris dans ce carambolage, ou les secouristes ressortent Cédric, se pliant de douleur. Cédric est évacué par les pompiers à la Clinique Pasteur. Les bruits les plus fous circulent, dans le Team l’inquiétude est grande, nous aurions voulu fêter la victoire d’Erwan, mais la santé de Cédric nous préoccupe tous. Quelques heures après le verdict tombe, Cédric, ayant subit des radios, n’a rien de cassé, il s’en sort avec une forte entorse cervicale et des contusions Dieu merci. Cela va l’écarté des pistes pour 1 mois. Mathieu CLAVEL, 11éme au chrono, 13éme à la qualif, pris dans un accrochage en pré-finale, ne passait pas le premier virage, effectué une belle remontée en finale partant 24eme, terminé 9éme. Julien MOUGEOLE, 13éme au chrono, 18éme aux qualifs, 12éme à la pré-finale, allait effectuer une bonne opération, en finale, en roulant en 6éme position, jusque au moment d’une erreur grossière de pilotage qui le rétrograde 10éme.

En Minikart, c’est avec un peu de regret que Matis CARDOT, le représentant de l’EFK de Lavilledieu, termine son championnat en deuxième position, alors que dans toutes les courses que ce soit à Lyon, Lavilledieu ou Valence, il avait le meilleurs temps aussi bien dans les chronos que dans les courses. D’ailleurs a l’image de ce week end à Valence ou il effectue le meilleurs chrono, il gagne la qualif et la pré-finale mais finit deuxième en finale.


En KZ125 Jean Baptiste BOURJA confirme sa bonne forme, un chrono mitigé du fait d’une crevaison lente, 10éme à la qualif, 7éme en pré finale, il finit son championnat avec une belle 4éme place. Au classement du Championnat Jean Baptiste pointe en 6éme position

En KZ125 Gentleman
Pour Laurent ALLIGIER le classement final ne reflète pas ses performances du Week End, très rapide sous la pluie , bien placé en pré finale, pour éviter un accrochage, il doit aller sur le bas côté qui le stoppera net, le temps de repartir le peloton est loin. En finale, percuté par l’arrière, cela lui fait perdre son pare choc qui le condamne a abandonner.

Frédéric TREFOULET, ce n’était pas son week end, n’ayant pas pu faire les chronos, il part dernier en manche qualif, après une remonté fantastique puisse qu’il pointe en 4éme position, c’est son moteur qui le lâche. Encore un fois ile se retrouve dernier au départ en pré finale, nous crayons le pire car la pluie n’est pas la tasse de thé de Frédéric, il a scotché tout le monde car il est remonté comme une balle jusqu’à la 5éme place. En finale, alors 5éme, mécompréhension d’un drapeau d’avertissement il entre au stand avant la fin de la course.

Notre représentant en PACA!
Philippe VISSENAEKENS, que penses- tu de ton parcours depuis ta première course ? :
« Il faut quand même savoir que j’ai arrêté la pratique du karting il y a 16 ans, les techniques ont évoluées, les moteurs, les pneumatiques, les châssis, brefs tout. J’ai rencontré l’équipe Laumatec, et surtout Laurent Maziére qui a pu me remettre au parfum...En peu de temps je savais quoi acheter et quelles méthodes adopter pour à nouveau me remettre dans le bain .J’ais fait l’ acquisition de mon « bolide » intrépide KZ 125 chez Laurent au mois de Janvier ,à peine j’avais ma licence que j’étais déjà inscrit pour la ligue PACA.J’ai commencé ma 1ére course au Castelet ,j’était dernier mais m’accrochais tant bien que mal à des gars qui ne roulaient pas que depuis hier...je me suis entraîné ,cherchant toujours le moindre petit réglage (chose qui me passionne )Laurent toujours dispo pour répondre à mes questions ,bref 2iéme course , à Salon de Provence je suis déjà dans la première moitié, et là ouf !!!ça fait du bien et je cherche encore...Entre temps je me fais une petite course amicale à la Grande Motte, et une endurance chez Laumatec...Dernière course à Carpentras..Alors là il fallait que j’y mette toute ma « niaque » !!! Et bah figurez vous que c’est la météo qui a joué en ma faveur...il a beaucoup plu pendant ce weekend , nous avons dû chausser nos pneus pluie, et comme dit ma femme « toi , du nord , la pluie t’a jamais fait peur... »et voilà que sous une plus battante je fais le 6iéme chrono et ensuite me qualifie en 3iéme position...Donc je pars 3iéme sur la grille...seulement...on était reparti en slic et là je perds une place...Bref en 2 mots je suis réellement content de ma première Ligue...D’autant plus que j’ai était entouré d’une bonne équipe technico conseil qu’est le Team Laumatec mais aussi d’un bon Mécano très réactif et volontaire pour son jeune âge, Ulysse Bruyer.
LA GRANDE MOTTE !!!!!!! COURSE DE PRESTIGE (03/05/2010)
Les pilotes du Team LAUMATEC avaient décidé de participer à la 2éme KART CUP. Une course ou il faut avoir un gros cœur, car la moindre erreur est fatale.
Mais tous à la fin de cette course n’avaient qu’un seul envi qui se résume en 2 mots : « A REFAIRE ! »
Laurent MAZIERE ! Cette course ? Nous n’avions pas très envi de la faire, mais sur l’instance de nos pilotes, nous avons monté l’opération. Et je ne regrette pas, car cela a réveillé en moi de vieux souvenir, quand j’avais gagné MENTON en ICA devant une flopée d’Italiens. Un souvenir fantastique et en voyant ce tracé en ville, cela m’a redonné l’envi de re piloter. Tous les pilotes du Team sont ravis d’être là et il y a de fortes chances que le Team Laumatec soit présent à la 3éme KART CUP en 2011.
La question! Que pensez-vous de cette course ?
Frédéric TREFOULLET ? Ah ! Génial, une ambiance formidable, du public partout, ce que nous n’avons pas trop l’habitude de voir dans nos courses. Je me suis régalé, le moteur super, le châssis merveilleux, A refaire
9eme au chrono, alors, 5eme, il fait une faute d’inattention en première qualif qui ne pardonne pas, termine sa course dans les Tecpro en 2éme qualif, il finit 10eme. Partant 13eme en pré finale, il remonte 8eme et finit 4éme en finale. Au pied du podium
Laurent ALLIGIER? Je suis remonté a bloc, cette course a provoqué chez moi un déclic, qui, je l’espère sera bénéfique pour la dernière manche du Championnat Régional, Dimanche prochain à Valence. Je pense que j’ai su exploité mon matériel, du pur plaisir. C’est dommage que je fais cette erreur au chrono qui ne m’a même pas permis de faire un tour, car partant 21eme dans les qualifs, je suis remonté 9eme à la première, 10éme à la deuxième. Classé 9éme à l’issus des qualifs, je grille mon embrayage en pré finale, du fait de l’attente interminable au départ. En finale, un peu trop fougueux, je suis pris dans un accrochage, ma fusée et ma biellette tordues, je décide de continuer ma course. La niaque m’a permis de finir 12éme. Je dirai « A refaire" !
Jean Baptiste BOURJA ? Plutôt positif, l’ambiance dans le team super. J’ai été tout de suite dans le coup. C’est vraiment une course magnifique, avec des montées d’adrénaline importante, il faut avoir le gros cœur car accélérer à font sans savoir ce que tu vas trouver derrière le virage, car la plus part des virages sont en aveugle, les pulsations du cœur sont au taqués. C’est vrai que cela allé vite, 8éme au chrono, je ne peux éviter, en 1er qualif, un concurrent qui se met en travers juste devant moi, je casse le train avant, j’étais alors 5éme. En 2éme qualif, petite erreur de mon mécano, qui n’est autre que mon père, je perds le ponton et je suis contraint de m’arrêter. Le matériel marchait très bien ce qui m’a permis de remonter 9eme en pré finale et je pense que j’aurai pu être sur le podium si un grippage de ma pompe a eau, ne faisait pas monter la température sur mon moteur. Il a fallut que je le ménage afin d’aller au bout en 5éme position.
Sylvain TREFOULET? Avant la course par elle-même, c’est cette ambiance conviviale qui règne au sein du Team Laumatec, je m’attendais aune ambiance tendu, du fait que nous sommes concurrent sur la piste, je m’attendais, également à être un peu rejeté, car contrairement à la plupart des pilotes du Team, c’était ma première vrai course. J’ai été agréablement surpris, de cette ambiance bon enfant. Ce qui ne veut pas dire que la course ne soit pas prise au sérieux. Il règne au sein de ce Team, la convivialité et le professionnalisme.
La course ! elle est quand même un peu particulière à la Grande Motte, c’est vraiment une course de prestige.
Je ne me suis pas trop mal débrouillé pour une première et cela c’est grâce aux conseils et réglage de Laurent MAZIERE, qui excelle dans ce domaine. Toujours au milieu du peloton je me suis hissé à la 9éme place. C’est bien n’est ce pas ?


Tous ces pilotes étaient en KZ125 et notre X30 qu’est ce qu’il en dit? Nous avons, une fois n’est pas coutume, recueilli les réactions du papa de Cédric MAGNET, un autre Frédéric.
Frédéric, que pensez-vous de cette course ? Un spectacle fabuleux, très impressionnant pour le spectateur, quant on voit ces pilotes lancés à plus de 100km/h, a quelques centimètres des blocs Tecpro qui délimitent la piste, c’est en avoir le souffle coupé. On croirait un train, a les voir passer à des vitesses folles pare choc dans pare choc. Et pour moi, comme Papa, le stress est incomparable au autres courses, bien plus fort bien plus pesant. A chaque fois que Cédric était en course, je tremblais, c'est fou! Cédric n’a pas eu encore beaucoup de chance, pourtant bien parti, car il signait le 2éme chrono à 7 centièmes du premier. Mais le chat noir veillait au grain car en 1ere qualif, pourtant bien parti dans son tour de formation, il ne pouvait de finir pour une bougie claquée. 2éme qualif, Cédric finissait premier avec 200métres d’avance sur le 2éme. Mais n’étant pas parti à la première qualif, il n’était qu’à la 18éme place au départ de la pré finale, au milieu du paquet. Endroit qui, sur une piste en ville, est très tributaire des accrochages. Ce qui arriva à Cédric, repartant bon dernier, il parvient à revenir en 11éme place. Qui lui permettra de revenir en 7éme position en finale. Roulant aussi vite que la tête, il commençait à s’apercevoir que cette bougie claquée lui coutait très cher. Par contre très heureux d’être là et prêt à recommencer.

<< articles précédents 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 articles suivants >>